Protections passager

Si, pour le pilote la protection est très efficace, le passager lui, est assis à la maison courant d'air. Pas gênant à la belle saison, mais quand on veut voler toute l'année.... 

   Pour cette aménagement j'ai trouvé ma source d'inspiration dans le domaine du side-car encore une fois.  

  En effet, lorsqu'un side est décapoté, on rencontre le même problème de turbulences derrière le pare brise. On fixe alors des "demi portes" en toile pour supprimer les remous d'air qui arrivent par les cotés. Il n' a pas de raison pour que ça ne marche pas avec l'autogire...!

Comme je ne me voyais pas en train d'amener mon engin volant chez mon sellier favoris, j'opte donc pour le gabarit en carton, ce sera plus simple..!  Quelque jours plus tard je me retourne au terrain avec mes "protections latérales", ma perceuse, et ma pince à rivet pop. 

   Et si ça passe dans l'hélice tout ça, ça fait quoi...?  Pour éviter d'avoir à répondre à cette question, j'ai verrouillé mon système en mettant un nombre conséquent de pressions, plus trois pressions qui ne peuvent se défaire que si l'on tire sur la partie centrale. Le vent ne peut pas les arracher.

  Depuis mon premier prototype j'ai refilé le "bébé" à Eric Changeur qui l'a fait évoluer en le faisant doubler à l'intérieur pour que les coutures du motif de couleur ne se voient pas et une fermeture éclair sur le coté droit qui permet au passager de monter sans défaire les pressions. Il peut ainsi refermer la protection une fois installé. Petit plus qui a son importance. 

Z'avez vu comme c'est beau..!    

 

 

Blog18

 

 

 

Blog21

 

ICI les feux à éclats
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau