Gyrofocus, vue sur les nuages

 

     En ce Dimanche de fin Novembre, j'ai envie d'aller faire une balade à Couhé Vérac. Un petit aérodrome situé à une centaine de Kilomètres de notre chère plate-forme ULM du Thou. Un petit coup de fil à Christian qui est d'accord pour m'accompagner. C'est toujours plus sympa de partager un vol et ses émotions.

   Ciel bleu, soleil à profusion, mais une fois en l'air le thermomètre de bords m'indique 10.8°C et le vent qui souffle quand même à 45 km/h pousse quelques moutons blancs en notre direction. L'aiguille du badin est sur140 km/h, ma vitesse habituelle depuis que j'ai ma nouvelle hélice, mais le GPS lui ne décolle pas du 90 km/h. Une demie heure de vol est passée et à 300 mètres du sol, le rotor effleure le dessous des nuages qui commencent à voiler le soleil de plus en plus, et bientôt nous retrouvons un temps de saison, triste à souhait.

   Il y a un passage libre au dessus de nous pour traverser la couche. Je tire le manche et je pousse la manette des gaz. En peu de temps on se retrouve à 700 mètres où l'on fait irruption dans un autre univer. A chaque fois ce moment est magique. Le soleil se reflète sur la surface des nuages qui s'étalent à perte de vue. Il y a deux mondes, celui d'en dessous, avec un temps d'automne gris et froid, et celui ou nous sommes avec la luminosité et les rayons du soleil qui nous réchauffent...

 

20161127 164141 resized 

 

Les lunettes de soleil sont ressorties...

20161127 163155 resized

 

   Mon GPS m'indique le terrain de Couhé Vérac à 5 minutes. Il faut bien repasser dessous la couche à l'approche de la piste...Bof..! On voudrait que ça continue. Un trou de souris suffit à l'autogire pour s'infiltrer entre les nuages et nous ramener à la réalité. Il nous aura fallu un peu plus d'une heure pour ce vol qui normalement devait durer 3/4 h. Heureusement à peine posé, deux bons cafés nous attendent au bar de l'aérodrome. L'accueil est vraiment sympa...

 

     20161127 160733 resized  

        20161127 161031 resized                                                                                                                                              

 

 

 

 

  Nous sommes invités à revenir au mois je Juillet de 

l'année prochaine à l'occasion de leur grand meeting aérien. 

Rendez vous est pris...

Je regarde la manche à air, qui est tendue comme un élastique

et je me dis que j'ai rarement volé avec autant de vent. 

 

 

 

 

  Les corps sont réchauffés, le moral est bon, il est temps de rentrer et de remercier tout le monde. La nuit n'est pas longue à tomber à cette époque, il faut être vigilant sur le timing.

  Un avion qui nous a entendus à la radio nous contacte et se signale en approche. La visibilité n'est pas bonne du tout, moitié brouillard, moitié nuage bas, et même très bas...  Je cherche un passage et sans hésiter je repasse au dessus de cette mélasse pour retrouver le soleil. Il nous montre le chemin vers l'Ouest, vers l'océan où il va se coucher. On en prend plein les yeux, à tous les sens du terme. 

20161127 163104 resized

   

   Je vole toujours à la même vitesse par rapport aux nuages, c'est à dire 140 km/h, mais ils sont poussés, et nous avec, par un vent de 60 km/h. Bigre, le GPS fleurte avec les 200 km/h. On fera même pour le fun une pointe à 217km/h. Si bien que 35 minutes de se régime suffisent pour parcourir les 96 km qui nous ramener au Thou. Sur ce coup-là, j'ai battu mon propre record de vitesse, mais le souvenir qui nous restera de cette journée ce sera ce superbe vol au soleil sur la mer de nuages.

    Au fait, merci à toi Christian pour pour le reportage photo... 

 

Christian

 

Retour 2

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau