Casques Lynx ANR

 

 

   Depuis 40 ans que je fais de la moto, mes pauvres oreilles ont été mises à rude épreuve. Un jour des sifflements sont apparus et bonjour les acouphènes.

Alors quand tu as des passions qui sont bruillantes comme l'autogire, après chaque vol le sifflement s'emplifie pour un temps plus ou moins long. Avec en moyenne 150 heures de vol par ans, il fallait vraiement que je fasse quelque chose. J'ai commencé par mettre un silencieux supplémentaire, et même si  cela a amélioré les choses, cela ne suffisait pas. 

Depuis 6 ans que je vole avec mes headset Lynx, aucun problème à déplorer. Bonne connectique, batteries qui tiennent bien dans le temps, et très confortable avec les coquilles en gel. C'est donc en toute logique que je me suis équipé de casques Lynx ANR.

 

  Le principe de fonctionnement est détaillé de façon très complète sur le ste de Lynx avionics, mais pour faire simple, il y a dans le headset deux haut-parleurs par côté. Le bruit est diminué par l'envoi d'un son inverse à l'aide du deuxieme haut parleur ce qui diminue de façon significative le bruit. Le tout est géré de façon électronique évidemment, mais là ne me demandez pas quels composants il y a, car c'est certainement "secret défence".

   Le tout est désactivable par bouton sur le coté Droit de la coque du casque, et le bouton Gauche lui, désactive le système VCM.

Cette fonction coupe le micro au bout de 3 secondes d'inactivité. Il se réactive instantanément dès que l'on recommence à parler. 

 Lorsque l'on vole sur longue distance et que l'on n'est pas tout le temps en train de communiquer avec son passager, cela évite d'avoir le bruit du vent et du moteur qui sont captés par les micros, surtout en place arrière, renvoyé par les haut-parleurs dans les oreilles. 

On entends le moteur ronronner mais le bruit n'est plus du tout agressif pour les oreilles. Lorsque je suis en baptême et que je parle beaucoup avec mon passager, oui je sais je suis bavard..., je le désactive. 

Avec ces casques il n'est pas nécessaire de mettre le volume très fort pour comprendre ce que dit le passer ou le gars à la tour de contrôle. Pour ma part je le mets dans le premier tiers du réglage et j'entends très bien.

J'ai fait des tests sur des vols de deux heures et à l'arrivée mes sifflements dans les oreilles n'avaient pas augmentés.

   Un gros plus pour le moral de savoir que je peux profiter de mon passe temps favoris sans en subir les inconvénients.  

Ajouter un commentaire