L'autogire de Julien

Handicap et autogire

   -En allant me balader sur la plateforme de Breuil Barret, j’avais déjà vu cet autogire aménagé pour paraplégique. Je me dis que ça serait sympa de faire connaissance avec le pilote. Quelques échanges par mail plus tard, on se fixe un rendez-vous.

Je décolle du Thou avec Jean Michel  mon copilote du jour qui n’est autre que le trésorier et le webmasteur du comité régional. Une grosse demi heure plus tard on se pose au Breuil. Dans la foulée Julien arrive lui aussi avec un copain.

 En roulant vers nous avec son fauteuil, tout en souriant il nous demande « alors, bon vol.. ? »  La discussion s’engage sans chichi et rapidement on est dans le vif du sujet.

     -Alors comment t’en es venu à l’autogire… ? 

-Et bien J’ai commencé par vouloir passer mon brevet de pilote avion.

    -Tiens, comme moi, mais il y a bien longtemps.

- A l’époque en 2002 j’ai pris contact avec l’association « Handi Flying » à Aix en Provence et j'ai commencé ma formation en allant passer une semaine par mois dans le sud, mais malheureuse à la visite médicale j’ai été recalé. Problème de moelle épinière qui me donne des fourmillements au niveau des mains.

    - Je vois que ça n’a pas entamé ton envie de voler.

-Effectivement, en 2005 j’avais quitté le sud de la France pour la Vendée et j’ai rencontré Claude Canteau sur la plate-forme de Breuil Barret. Alors j’ai commencé ma formation en pendulaire avec lui, et j’ai acheté un Clipper que l’on a adapté. Bien sur l’emport passager a suivi, et j’ai accumulé 150 heures avec cet ulm. 

    -Et coté physique, le pendulaire ça se passait comment… ? 

-Ben justement, au bout de 5 ans, j’ai commencé à lorgner sur les autogires pour leur aptitude à voler même quand ça turbule. Faut dire que le pendulaire sans abdos vaut mieux que le temps soit calme pour aprécier.

En 2011 Claude m’a trouvé un M16 d’occasion et pour les aménagements, un gars du club qui pilote un multiaxe et qui est carrossier dans le civil, s’est occupé de tout.

   -J’imagine que t’as eu un prix d’ami, en plus c'est joliment fait…

 

      Julien1


   -Oui bien sûr, et en 2012 j’ai eu ma calif autogire toujours avec Claude. J’ai volé pendant deux ans tout seul, et j’ai passé mon emport passager en 2014. Maintenant je peux même amener des passagers handis  puisque l’accès en place arrière est facilité aussi. 

 

Julien3

 On parle comme ça encore un bon moment, mais il faut penser au retour. 

   -Et bien j’espère que tu viendras faire un petit tour chez nous, au Thou, on pourra se raconter nos aventures en autogire.

-Promis dès que je peux, je te fais signe. 

 

   -Aller Jean-Michel, on fait chauffer… ? 

  Nous voilà sur le retour et je me dis qu’il y a certainement de temps à autre des paraplégiques qui ont levé le nez en l’air à notre passage et qui ne se doutent même pas qu’ils peuvent voler eux aussi. C’est con…. 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau